Le kéfir

Le kéfir

La première fois qu’on m’a parlé de kéfir, je me suis tout de suite imaginée en Inde, dans un marché rempli d’épices aux milles et unes senteurs et en compagnie de messieurs avec de gros turbans colorés sirotant la boisson locale.

Et bien mon imagination est parfois un peu trop débordante… En effet le kéfir, malgré son nom exotique, ne vient pas d’Inde mais plutôt des pays du Caucase. C’est une boisson courante, que l’on consomme en Russie, Serbie, Slovénie, Bulgarie…

Le kéfir aurait été découvert en 1899 par Adolfo Lutz, mais c’est Docteur Élie Metchnikoff, microbiologiste Russe et prix Nobel de médecine qui lui consacra le plus grand nombre d’études scientifiques et qui découvrit ses propriétés probiotiques. Aujourd’hui, il est même prescrit dans les hôpitaux russes aux patients en convalescence.

Mais qu’est-ce que le kéfir ?

C’est une boisson fermentée, préparée à base de « grains de kéfir » qui sont en réalité des amas de bactéries actives.

Le kéfir est donc la boisson et les grains de kéfir les ferments permettant de l’obtenir.

On distingue deux types de kéfir :

  •  le kéfir d’eau (ou de fruits) : une boisson légèrement pétillante et désaltérante. Les grains de kéfir sont légèrement translucides. Ils sont trempés dans de l’eau non chlorée et se nourrissent de sucre
  •  le kéfir de lait : est une boisson plus acide et qui se rapproche du yaourt à boire. Les grains sont blancs et opaques. Ils sont trempés dans du lait de vache, de chèvre ou de brebis. Les grains coagulent la caséine du lait et transforme le lactose (sucre du lait) en acide lactique, alcool et gaz carbonique. La consistance obtenue est crémeuse et le goût acidulé.
kéfir 3
Kéfir de fruits

Quels sont les bienfaits du kéfir sur la santé ?

Le kéfir de fruits et de lait sont tous deux des probiotiques. Leurs compositions sont toutefois différentes, ce qui leur procure des bienfaits également différents.

Le kéfir de fruits permet d’ :

  •  aider au maintien de la flore intestinale
  • de favoriser la digestion et d’améliorer le transit intestinal
  • de renforcer le système immunitaire
  • améliorer les conditions de personnes atteintes de maladies respiratoires telles que l’asthme ou des catarrhes bronchiques
  • aider à l’amélioration de certains problèmes de peau tels que des éruptions cutanées ou de l’eczéma.

Le kéfir de lait quant à lui permet également de contribuer au maintien de la flore intestinale. Il aide à booster le système immunitaire. De plus, il est riche en vitamine B, en acide folique et en protéines, indispensables à une bonne croissance.

Les personnes intolérantes au lactose supportent généralement plutôt bien le kéfir de lait. En effet, les bactéries ont digéré une bonne partie du lactose du lait, ce qui en fait un produit plus digeste que le lait ou certains fromages.

Où se procurer les grains ?

grains de kefir
Grains de kéfir de fruits

La tradition veut que les grains de kéfir soient transmis d’une personne à une autre. Il existe souvent dans notre entourage proche, des personnes qui en consomment et qui possèdent donc des grains qu’elles peuvent partager.

On peut également en trouver sur des sites internet tels que Kéfir Kombucha (lien ici) ou sur des forum Facebook (lien ici). Des personnes peuvent gratuitement, vous les remettre en mains propres ou vous les envoyer par la poste.

Mais vous pourrez aussi facilement trouver des grains de kéfir en vente dans les magasins bio.

J’ai mes grains, comment préparer mon kéfir de fruits ?

Le kéfir est vraiment très simple à réaliser. Il suffit de se lancer une première fois pour constater à quel point c’est un jeu d’enfant !

Pour préparer votre kéfir de fruits vous aurez besoin :

  • 3 cuillères à soupe de grains de kéfir
  • 3 càs de sucre non raffiné
  • 1 litre d’eau minérale
  • 1 figue sèche bio
  • 2 tranches de citron bio

!! Bien lire les recommandations en fin d’article !!

  1. Dans un bocal ou une grande bouteille en verre, mettez votre eau et ajoutez le sucre
  2. Mélangez jusqu’à ce que le sucre soit bien dissout
  3.  Ajoutez les graines de kéfir, les tranches de citron et la figue sèche
  4. Couvrez à l’aide d’un linge propre et laissez reposez à température ambiante, à l’abri de la lumière directe du soleil.
  5. A bout de 48h la figue remonte.  Elle joue le rôle de témoin de fermentation. Récupérez soigneusement les tranches de citron et la figue
  6. Filtrez le jus à l’aide d’une passoire (non métallique), récupérer le jus grâce à un entonnoir dans une bouteille en verre, et le réserver

Option :

Personnellement j’aime procéder à une seconde fermentation, qui me permet d’obtenir un kéfir encore plus pétillant. Cette étape n’est pas obligatoire.

7. Je ferme hermétiquement ma bouteille de kéfir filtré est la laisse à température ambiante, et à l’abri de la lumière directe, pendant 24 heures supplémentaires.

8. Sinon vous pouvez mettre directement votre kéfir au frais. Il se conserve pendant 3 jours au réfrigérateur.

kefir 1
Kéfir de fruits - étape 3
kéfir 2
Kéfir de fruits - étape 4

Que faire des grains récupérés dans la passoire et qui restent au fond de la bouteille ?

Les grains de kéfir ne se jettent pas ! C’est bien ça aussi, la magie de cette boisson ! Elles sont  réutilisables à l’infini et grossissent au fil du temps. Une fois votre kéfir filtré, rincez vos grains à l’aide d’eau minérale. On peut ensuite les stocker dans un bocal avec de l’eau non chlorée et du sucre afin de les conserver et pouvoir les réutiliser pour une prochaine préparation. On peut réserver le bocal au frais si on ne cherche pas à faire grossir les grains, ou à température ambiante (non fermé) si on veut les faire grossir pour pouvoir en donner.

grains kéfir 2

Quelques recommandations importantes

ustensiles kéfir
Matériel nécessaire

Bien que très résistant, le kéfir est un être vivant qui peut mourir. Pour en prendre soin et produire une boisson de qualité il est important de suivre quelques recommandations 

  •           Toujours utiliser des fruits bio au risque de se polluer au lieu de bénéficier de tous les bienfaits de la boisson
  •  Ne pas utiliser d’ustensiles métalliques. Les grains de kéfir n’aiment pas ça !
  • Privilégier les ustensiles en bois, les bouteilles en verre et les filtres en matière plastique
  • Privilégier du sucre non raffiné. Le kéfir a besoin de minéraux pour se développer (mais pas trop non plus…).
  • Optez pour un sucre de canne complet si vous utilisez une eau très peu minéralisée (résidus à sec inférieur à 100 mg/L) et un sucre blanc ou blond si vous optez pour une eau très minéralisée
  • Privilégier le sucre de canne. Ne jamais utiliser de miel (propriétés antibactériennes), ni d’édulcorants tels que la stévia ou l’agave. L’utilisation de sucre de coco n’est pas non plus recommandée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu