Le sérum de Quinton

Le sérum de Quinton

Le plasma marin, également connu sous l’appellation sérum de Quinton, eau de Quiton ou encore plasma de Quinton est en fait de l’eau de mer. Cependant il ne s’agit pas d’eau de mer « ordinaire ». En effet le plasma marin est produit selon un procédé d’extraction et de filtration exigeant, permettant de conserver l’ensemble de ses propriétés nutritionnelles.

Mais qui est René Quiton ?

René Quinton est un biologiste et physiologiste français né en 1866. Il a découvert et mis au point le fameux sérum éponyme. A l’époque René Quinton s’intéresse de près au milieu marin et mènent des recherches sur le lien entre l’eau de mer et la santé.

Il découvre tout d’abord que l’eau de mer possède la même composition chimique que notre plasma sanguin, si ce n’est qu’elle est plus concentrée en sel. Selon lui, la teneur en chlorure de sodium  de l’eau de mer aurait varié au cours des derniers millénaires, passant de 7 g/L dans les océans primaires à 33 g/L actuellement.

S’appuyant sur la théorie que la vie animale est apparue au fond des océans, René Quinton pense que l’Homme a dû garder une forme de mémoire, de ses origines marines. Il émet alors le postulat que l’eau de mer, ramenée à sa concentration originelle, pourrait aider à la reconstruction des cellules endommagée de l’organisme.

 

rené quinton

 

Il mène de nombreuses expériences dans le but de prouver sa théorie. La plus célèbre d’entre elle reste la transfusion du sang d’un chien malade. Il remplace une grande partie du sang du chien par de l’eau de mer isotonique (diluée). Contre toute attente, le chien survit à l’expérience, et après quelques jours retrouve une vitalité exceptionnelle et vécut de nombreuses années supplémentaires. René Quinton décide alors de le baptiser « Sodium ».

Le plasma de Quinton, par analogie au plasma marin, est né.

 

Ses applications

René Quinton ne tarde pas à tester son sérum sur des cas dits « désespérés » dans les hôpitaux de Paris, puis dans des sanatoriums dédiés. Il soigne ainsi avec succès des milliers de malades atteints du choléra, de la tuberculose, de malnutrition ou encore de gastro-entérites. La thérapie marine lui permet également d’obtenir d’excellents résultats avec des nourrissons souffrants d’intolérance au lait, de malnutrition ou encore de retard de croissance.

Fort de son succès, le protocole de René Quinton s’exporte au-delà des frontières françaises. Il est sollicité en Suisse, en Belgique ou encore aux Etats-Unis.

En 1906, cinq thèses en médecine et une cinquantaine de travaux autour du plasma marin sont publiés.

René Quinton retranscrit sa théorie et ses techniques dans un ouvrage intitulé L’eau de mer, milieu organique

En 1914, il est réquisitionné pour l’effort de guerre. Ses travaux tombent malheureusement peu à peu dans l’oubli, éclipsés par les découvertes de son contemporain Louis Pasteur, avant de connaître un nouvel essor depuis les années 2000.

Quelle est la composition de l’eau de Quinton ?

Les processus métaboliques de notre organisme

L’eau de mer est une source incroyable de minéraux. On distingue, selon leur concentration dans l’organisme, trois types de minéraux que sont les macro, les micro et les oligo-éléments.

Tous sont absolument indispensables au bon fonctionnement métabolique de notre organisme. Ils entrent en jeu dans :

  • Le processus catalytiques: certains oligo-éléments, présents en quantité infinitésimale dans notre organisme, sont par exemple indispensables au bon déroulement de réactions en cascade. Des carences en oligo-élements peuvent ainsi engendrer des perturbations métaboliques importantes
  • Le processus hormonal: certains minéraux, tels que l’iode ou encore le sélénium, sont indispensables, au bon fonctionnement de la glande thyroïde
  • Le processus structural: la silice et le calcium sont par exemple indispensables au maintien du tissu osseux

Le sérum de Quinton : source incroyable de minéraux

Le plasma de Quinton est une véritable mine d’or puisqu’il recense la plupart (78 identifiés à ce jour) des éléments chimiques figurant sur le tableau périodique de Mendeleiv.

Et cette information est capitale ! En effet, cela remet en question les méthodes de complémentation actuelles.

tableau mendeleiv
synergie minéraux

Les réactions chimiques dans notre organisme sont interdépendantes et il existe une véritable synergie entre les minéraux. Supposons par exemple que vous traversiez une période de grande fatigue et de stress, et que vous vous complémentiez en magnésium. Un apport important de magnésium va diminuer le taux de calcium dans votre organisme. Inversement, une complémentation en calcium aura un effet sur l’assimilation du magnésium.

 

Cette interdépendance entre les minéraux présents dans notre organisme permet de comprendre aisément qu’une complémentation en plasma marin aide au maintien de l’équilibre entre les minéraux. En effet, il permet d’éviter les carences puisque c’est un ensemble de minéraux, et non un seul minéral, qui est apporté à l’organisme, ce qui aide au maintien de l’équilibre global. C’est la raison pour laquelle il est vivement recommandé de coupler quelque complémentation que ce soit avec la prise de sérum de Quinton.

Le procédé de récolte

Le sérum de Quinton est préparé selon un protocole bien défini. Il est prélevé par temps calme, au large des côtés, à environ 30 m de profondeur, au niveau de ce que l’on appelle des « vortex planctoniques ».

Il existe deux vortex planctoniques exploités à ce jour en France : l’un se trouve au large d’Arcachon et l’autre en Bretagne, au large de Saint Malo. En Espagne, plusieurs vortex sont recensés au large des îles d’Ibiza et de Formentera.

L’eau de mer est microfiltrée à froid, à 0,22 microns. Elle ne subit aucun contact métallique, ni élévation de température. Sa composition est vérifiée afin de s’assurer qu’elle ne contient ni polluants ou ni métaux lourds.

Que choisir entre hypertonique et isotonique ?

Le sérum hypertonique

C’est la formule de l’eau de mer dans sa concentration intégrale, à savoir 33 g/L. Elle permet de reminéraliser rapidement l’organisme avant ou après un effort physique intense.

Le serum hypertonique est particulièrement recommandé en cas de : préparation ou récupération chez le sportif, fatigue chronique, épuisement physique et mental, cure detox, déminéralisation, rééquilibrage acido-basique…

Il est toutefois recommandé de le consommer en quantités raisonnable car il est très riche en sodium. La version hypertonique est toutefois déconseillée entre autre, en cas d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque, de problèmes de rétention d’eau, d’insuffisance rénale ou dans le cadre d’un régime sans sel.

Le sérum isotonique

La formule isotonique est la version du plasma marin, diluée dans une eau de source de qualité et faiblement minéralisée. Sa composition se rapproche de celle du plasma sanguin puisque sa concentration en sel avoisine les 9 g/L au lieu des 33 g/L contenus dans l’eau de mer.

Le sérum isotonique est particulièrement recommandé en cas de : revitalisation de l’organisme sur le long terme, stimulation du système immunitaire, eczéma, psoriasis, rhumes, allergies, réhydratant cellulaire …

Comment préparer son sérum de Quinton soi-même ?

Préparer son sérum de Quinton isotonique soi-même est une solution très simple à réaliser et bien moins onéreuse que de l’acheter en ampoules.

Personnellement j’utilise et recommande la marque Odevie pour la qualité de leur produit et le sérieux de leur service. Ils proposent du plasma marin hypertonique en bouteille, ce qui permet de fabriquer facilement sa propre version isotonique.

Pour ce faire, vous aurez besoin d’une eau faiblement minéralisée (type Rosée de la Reine, Montroucous, Mont Calm ou encore Volvic).

Les proportions de dilution sont expliquées de manière claire sur leur site.

Pour conclure

Le plasma marin est un produit detoxifiant, reminéralisant et revitalisant formidable. Il peut être utilisé en cure très ponctuelle (version hypertonique) ou sur des périodes plus longues (version isotonique).

Quelques vidéos pour aller plus loin ...

Laisser un commentaire