Soulager l’eczéma chez l’enfant grâce à la naturopathie

Soulager l’eczéma chez l’enfant grâce à la naturopathie

Qu’est-ce que l’eczéma atopique?

L’eczéma atopique est une maladie cutanée chronique, provoquant des démangeaisons. Elle évolue par poussées et touche essentiellement les nourrissons et les enfants. Elle peut toutefois persister à l’adolescence et à l’âge adulte. Les traitements allopathiques actuels consistent souvent en l’application de crèmes à base de corticoïdes afin de réduire l’inflammation et les démangeaisons. Ces baumes sont efficaces à court terme mais stoppent rarement de manière définitive un eczéma chronique. Et pour cause, elles n’agissent que sur les symptômes et non la cause. Afin de soulager durablement votre enfant, il est donc indispensable de comprendre réellement son origine et modifier les habitudes de vie de votre enfant. En effet, l’eczéma apparaît sur un terrain allergique propice à son développement, mais c’est une hygiène de vie non adaptée, qui le maintien et l’amplifie.

Une surcharge émonctorielle

On appelle émonctoires en naturopathie les organes en charge de l’élimination de nos toxines. On considère qu’il existe trois émonctoires principaux, que sont l’intestin, le foie et les reins. Lorsque ces émonctoires sont saturés, il y a dérivation des toxines vers des émonctoires dit secondaires, à savoir la peau et les poumons. Un problème de peau trouve donc souvent son origine dans l’encrassement d’un émonctoire primaire.

Vérifiez donc que l’élimination intestinale se fait correctement, tous les jours, et ce quelque soit l’âge. L’accumulation des toxines dans l’intestin perturbe son fonctionnement et surcharge le foie.

L’équilibre acido-basique et l'eczéma

L’équilibre acido-basique joue un rôle fondamental dans les problèmes de peau. Un organisme acidifié est plus à même d’éliminer ses toxines via la peau.

En cas de crise, évitez donc les aliments acidifiants tels que l’excès de viande rouge, les sucres raffinés (pâtisseries, sucreries, bonbons, chocolat, confitures…), les produits transformés…

Concernant les légumineuses il est essentiel de les faire tremper au moins 12 heures avant leur cuisson. En effet, elles sont recouvertes d’antinutriments qui les rendent très inflammatoires pour l’intestin et acidifiantes.

Les huiles végétales hydrogénées (acides gras trans) sont à bannir de l’alimentation (margarines, Isio 4 de Lesueur…). Privilégiez les huiles végétales extra-vierges, biologiques et de première pression à froid.

Enfin, certains aliments tels que le citron, la tomate, le kiwi… peuvent être acidifiants. C’est notamment le cas chez les neuro-arthritiques, qui ne sont pas capables de métaboliser les acides correctement.

Les intolérances alimentaires et l'eczéma

Il est également intéressant de constater que l’eczéma chez l’enfant est souvent en lien avec les intolérances alimentaires. Les laitages (vache, chèvre, brebis…) en raison de leur forte teneur en protéines allergisantes, sont souvent mis en cause. Il n’est d’ailleurs pas rare que les enfants APLV ayant souffert de RGO lorsqu’ils étaient nourrissons, souffrent d’eczéma quelques années plus tard.

Mais les allergènes faisant potentiellement réagir votre enfant est longue (œufs, oléagineux, soja, crustacées… ) Il peut être utile de passer un test d’allergies chez un allergologue pour tester les aliments faisant intervenir les immunoglobulines E (IgE). Les résultats peuvent toutefois être décevants car ce sont souvent les intolérances alimentaires qui sont en cause dans les cas d’eczéma. Ce sont donc des allergies de types III faisant intervenir les IgG qui impliquent des réactions retardées dans le temps.

Les carences nutritionnelles et l'eczéma

Certaines carences nutritionnelles perturbent l’équilibre du terrain et favorisent l’apparition de l’eczéma. C’est notamment le cas d’une carence en omega 3 et du déséquilbre du ratio oméga 6 / oméga 3.

Omega 3 et omega 6 sont tous deux indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Mais dans l’idéal un équilibre entre les deux doit être respecté. En effet, les omegas 6 consommés en excès ont une tendance pro-inflammatoire qui peut nuire à notre santé.

Le rapport omega 3 / omega 6 doit être compris entre 1/3 et 1/5. Or le rapport généralement constaté est de l’ordre de 1/30 !

En effet il est très aisé de consommer des omega 6 dans notre alimentation moderne (cacahuètes, huile de tournesol, oléagineux, soja…). Les sources d’omega 3 facilement assimilables (EPA/DHA) sont quant à elles plus limitées et généralement moins appréciées des enfants (petits poissons gras comme les sardines, harengs, maquereau…). Veillez à les intégrer régulièrement à son alimentation. Une complémentation peut également être envisagée.

Un autre nutriment essentiel à la bonne santé de la peau est le zinc. La charge des métaux lourds que l’enfant hérite de sa mère viennent puiser et chélater ses réserves en zinc. On retrouve du zinc dans les huitres, le foie, les œufs, certains poissons tels que la morue ou le flétan, les graines de courges … D’où l’importance de varier son alimentation afin d’assurer des apports suffisants.

Les poussées dentaires et l'eczéma

Les poussées dentaires sont accompagnées d’inflammation et contribuent à acidifier l’organisme. Chez certains enfants sensibles cela peut favoriser l’apparition d’eczéma. Chez d’autres cela se manifestera par de la fièvre, des boutons, une amplification du RGO… En travaillant sur l’équilibre acido-basique de fond il est tout à fait possible de limiter l’apparition de l’eczéma. Pour ce faire, de nombreux outils naturopathiques existent. L’alimentation et l’hygiène de vie jouent un rôle fondamental. On peut également s’appuyer sur des techniques naturopathiques dites secondaires comme l’aromathérapie, la phytothérapie, la gemmothérapie… Elles permettent de soulager ponctuellement les symptômes en cas de crise.

L’activité physique et l'eczéma

Diminuer l’acidose métabolique est essentiel en cas d’eczéma atopique. En effet l’excès de CO2 est générateur d’acides dans le corps. Si votre enfant est en âge de marcher et se déplacer correctement il est indispensable qu’il ait un exercice physique quotidien à l’air libre. L’emmener jouer au parc et courir avec d’autres enfants est une très bonne activité. S’il est en âge de pratiquer un loisir, vous pouvez l’inscrire à un club d’athlétisme, de tennis, de vélo… L’important est qu’il puisse se dépenser et respirer. Privilégiez les activités à l’air libre et en pleine nature, plutôt qu’en intérieur.

Pour conclure

L’eczéma chez l’enfant n’est donc absolument pas une fatalité. Améliorer l’hygiène de vie de l’enfant en rééquilibrant son alimentation et en améliorant son hygiène de vie permet d’atténuer grandement les symptômes. D’autres techniques naturopathiques dites secondaires peuvent également être envisagées afin de soulager l’eczéma de manière naturelle en cas de crise.

Pour les personnes qui le souhaitent, je propose un accompagnement individuel afin de vous aider à identifier précisément les causes de l’eczéma de votre enfant. N’hésitez pas à me contacter via le formulaire pour plus d’informations.

Laisser un commentaire