Sport & naturopathie

Sport & naturopathie

La place du sport en naturopathie

L’exercice physique occupe une place fondamentale en naturopathie puisqu’il fait partie de l’une des techniques majeures pour retrouver sa santé et la conserver.

Le sport, en accélérant la circulation
sanguine et lymphatique assure :

  • d’une part la bonne nutrition cellulaire via un transport accéléré des nutriments vers les cellules de l’organisme
  • et d’autre part une bonne élimination des déchets et des toxines via un transport accéléré vers les « portes de sortie » et la stimulation des émonctoires.

En naturopathie, on appelle émonctoires les organes d’élimination de nos déchets. On en compte cinq principaux que sont le foie, l’intestin, les reins, les poumons et la peau.

sport5

Les principaux émonctoires en charge de l’élimination des acides de notre organisme sont les émonctoires reins et peau. Une insuffisance dans leur fonctionnement entraîne une accumulation des déchets ainsi qu’une intoxination de l’organisme.

Mais l’activité physique a d’autres bienfaits innombrables sur notre santé. Elle permet entre autres d’améliorer notre transit intestinal, de conserver notre tonus musculaire, de limiter notre stress et de nous aider à retrouver un sommeil réparateur et de qualité.

Le sport, que des bienfaits ?

Et bien non ! L’activité physique intensive, sans un régime alimentaire adapté et le suivi de quelques bonnes pratiques, peut provoquer quelques désagréments.

Le fonctionnement musculaire nécessite un « carburant haut de gamme », l’ATP dont la production, qui se fait au niveau des mitochondries présentes dans nos cellules, nécessite des quantités optimales de glucose, stocké sous forme de glycogène, et d’O2.

Le problème se pose lorsque l’effort musculaire est trop soutenu, prolongé ou excessif. La demande en ATP peut alors dépasser les capacités de production, surviennent alors crampes, fatigue musculaire, et production importante d’acide lactique.

Quel est l'effet de l’acide lactique sur notre organisme ?

sport3

Le pH sanguin d’un individu en bonne santé se trouve dans une fourchette très étroite comprise entre 7,36 et 7,42. L’équilibre naturel de notre corps est en charge de maintenir le paramètre pH constant entre ces deux valeurs.

Lorsqu’un muscle est soumis à un effort intense et prolongé, un déchet métabolique est produit : l’acide lactique. Si la circulation
sanguine n’est pas suffisante pour évacuer ce déchet vers les émonctoires, cet acide irrite les terminaisons nerveuses
et crée la sensation de brûlure.

Sur le court terme, la solution consiste à diminuer l’intensité de l’effort pour limiter la production d’acide lactique et permettre au sang de mieux circuler.

Sur le moyen et long termes, si les émonctoires ne fonctionnent pas correctement et que l’élimination des déchets métaboliques est insuffisante, les tissus musculaires peuvent s’acidifier.

Afin de limiter l’acidification liée à l’effort physique intensif et aider au maintien de l’équilibre acido-basique, il est important de
privilégier une alimentation à tendance alcalinisante
.

Cet équilibre acido-basique est essentiel. Il est indispensable pour une bonne récupération, et permet d’éviter les douleurs musculaires, les courbatures, les crampes et l’usure de nos articulations.

Quels sont les aliments acidifiants ?

Les principaux aliments acidifiants à consommer avec modération sont les suivants : les produits laitiers, les viandes, les légumineuses (pois chiches et haricots rouges notamment), les céréales et dérivés (pain, flocons, gâteaux …), les fruits pas assez mûrs, ainsi que les agrumes pour les personnes de tempérament neuro-arthritique (cf. article « comment la cure de citron a ruiné ma santé »).

On distingue également une catégorie d’aliments très acidifiants, à éviter autant que possible. Cette catégorie comprend le thé, café, alcool, sucres et céréales raffinées, la junkfood et les plats industriels.

Quels sont les aliments alcalinisants ?

Parmi les aliments alcalinisants à privilégier on peut citer les suivants : les légumes verts ou colorés (haricots verts, betteraves, carottes, courges, patates douces …), les fruits mûrs et doux de saison, les bananes, les amandes émondées, les châtaignes, les graines germées et les algues.

On retrouve également certains compléments alimentaires ayant un effet alcalinisant sur notre organisme tels que l’herbe d’orge, la lithothamne, l’aloe vera, le serum de quinton, la poudre d’ortie ou encore la spiruline.

Comment aider notre organisme ?

Nous avons vu précédemment que les principaux émonctoires responsable de l’évacuation des acides sont les émonctoires reins et peau. Si on ne fait pas de rétention d’eau, on peut stimuler l’émonctoire rein en consommant des tisanes diurétiques telles que les infusions de bouleau, de cassis, de genévrier ou encore de reine des près. Si on transpire correctement, on peut également aider l’émonctoire peau en transpirant grâce au sport, aux bains chauds ou au hammam.

Mais le plus important pour aider notre organisme est de penser à bien s’hydrater tout au long de la journée et plus particulièrement avant, pendant et après l’effort physique. Il est recommander de boire 1,5 L par jour d’une eau de source de bonne qualité, peu minéralisée (idéalement avec un résidu à sec inférieur à 100 mg/L) afin d’hydrater correctement l’organisme et l’aider à évacuer les toxines.



sport2

Cet article a 2 commentaires

  1. Salut Kenza,
    Je m’interroge sur ta dernière recommandation : boire 1,5L par jour d’eau de source de bonne qualité et peu minéralisée. L’eau du robinet ne convient-elle donc pas?

    1. Salut Ben,
      Merci pour ta question qui est très intéressante ! Effectivement l’eau du robinet « telle quelle » est considérée en naturopathie comme potable mais néfaste pour la santé sur le long terme, essentiellement à cause du chlore et de certains résidus (pesticides, aluminium …).
      C’est un excellent sujet, j’écrirai prochainement un article où je pourrai exposer en détail les différentes alternatives possibles 🙂
      A bientôt,

      Kenza

Laisser un commentaire

Fermer le menu